Accueil, langue, francs-maçons de tous pays ?

Publié le 6 Février 2014

Shakespeare Lodge

 

Sur le photo, nous voyons l'annonce de la tenue de la "Shakespeare Lodge" du GOdF à Paris, qui travaille en anglais (1930). L'intérêt de l'existence de ce type de loge dans une grande capitale est évidente car il permet deux choses: accueillir des membres qui maîtrisent mal la langue du pays, et de tisser des liens extérieurs. Voici l'ordre du jour repris dans le bulletin hebdomadaire parisien:

 

 

 

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

 

"Thursday, 5th June, 1930.

Shakespeare Lodge (G:. O:.)

Temple: 16 rue Cadet, Paris-9è

______________________________

 

9 p.m. - Opening of the L:. in the First Degree.

Correspondance and Communications.

Report by Bro:. St:. on his visit to the Hiram L:. of Prague.

Proposal to confer the dignity of honorary membership of the L:. on two Czechoslovakian Brethren.

Battery on Joy in honour of a happy event in the family of our Rep:. Bro:. Dr A Bernard.

5 min. interval.

__________

 

INDIA, PAST AND PRESENT

By our Res:. Bro:. D. LEWIS, 18è.

___________

 

Box of Benev, and B. for P. Closing of the L:.

 

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

 

 

Voilà donc un exemple ancien où, loin de pleurer les exclusions et les pertes de relation, les loges et obédiences sont pro-actives.

Bien sûr, la dynamique locale des membres et leurs loges respectives, créaient et créent des liens au-delà des barrières, ce qui est toujours le cas aujourd'hui et cette richesse permet d'aller au-delà.

 

Au-delà?

 

L'exemple ici est de cette sorte, dans la création d'une loge faite pour aller au-delà des barrières de la langue. C'est évidemment la bonne voie.

Bien sûr, nous connaissons des exemples pour la GLNF et c'est lié à son histoire de proximité avec la GLUA. Mais quels autres exemples pour le GOdF, le DH, la GLdF, la GLF (F-B), le GOB, etc. ?

 

 

Article précédent.

 

 

Un bel exemple d'une maçonnerie réellement universelle ?

Un bel exemple d'une maçonnerie réellement universelle ?

Accueil, langue, francs-maçons de tous pays ?

Rédigé par Christophe

Commenter cet article