Little Rock

Publié le 15 Décembre 2014

une petite pierre
posée en coin
d'une arche
déployait ses ailes
un petit vent

 

 

 

Politique, régularité, réalité ?

 

"Elle interdit dans ses ateliers toute discussion politique ou religieuse;

elle accueille tout profane, quelques que soient ses opinions en politique et en religion, pourvu qu'il soit libre et de bonnes moeurs

 

(Déclaration de Principe de la GL Alpina 1897)

 

 

Nonpolitical, nonsectarian:

One of the first rules of Freemasonry forbids the discussion in Masonic meetings of religious matters and politics — topics likely to cause personal arguments. It's also against the fundamental principles of Freemasonry for Masonic organizations to take political action or attempt to influence elections or legislation.

 

(Basic Principles of Freemasons for Dummies)

 

 

 

Voyons la réalité avec deux étonnants documents :

 

 

Le premier est un texte de Joannes Corneloup, qui réagissait au sort réservé aux 9 afro-américains à l'école de Little Rock, capitale de l'Arkansas. A la rentrée de 1957, le Gouverneur de l'État, Faubus, ordonna d'empêcher ces adolescents d'accéder à leur High School, jusque là réservé aux blancs. Il utilisa la garde nationale pour cela. Des émeutes raciales s'en suivirent. En réaction le président Eisenhower retira à ce gouverneur son autorité sur la garde nationale et la remplaça par un millier d'hommes de troupe (!), pour permettre à ces adolescents d'accéder à la High School de Little Rock. Devant une décision favorable de la Cour Suprême des États-Unis, des "high school" fermèrent leur porte, plutôt que de les ouvrir à des enfants noirs.

 

Quelle fut l'attitude des maçonneries américaine et anglaise ? Voici ce que ce grand franc-maçon Corneloup en pensait !

1er document

 

 

 

Comme un écho, quelques années plus tard, en avril 1962, la Grande Loge du Montana prennait position contre ceux qui étaient suspectés d'attitudes anti-américaines, qualifiés de communistes ! Pourtant le Maccarthysme était fini, en théorie, depuis quelques années (1954). Il faut croire que, pour certains franc-maçons, ce n'était pas encore le cas.

Peut-être est-ce une suite de l'effervescence créée par le débarquement raté de la baie des cochons à Cuba qui avait eu lieu en avril 1961, car la crise des missiles russes à Cuba, elle, ne surviendra que quelques mois plus tard (deuxième moitié du mois d'octobre 1962).

2nd document

 

Comme le notait J Corneloup, à cette époque, nous sommes au sommet de l'importance de la maçonnerie américaine avec ses 4 millions de membres (aujourd'hui, ce chiffre dépasse un peu le million).

 

 

Est-on bien sûr que ceci n'appartient qu'au passé ?

 

 

Les fleurs deviennent laides sur une tombe, comme de vieilles enseignes de mauvais cabarets.

Jules Renard. Journal: 9 juillet 1897

 

 

 

En réaction aux événements de Little Rock, le célèbre Jazzman Charles Mingus créa ce morceau tournant en ridicule le gouverneur Faubus.

 

 

 

Little Rock

Rédigé par Christophe

Commenter cet article