Si Fodieris, Invenies ...

Publié le 8 Octobre 2012

Bonjour,

 

Bienvenue sur ce blog, qui s'était voulu avant tout informatif, à l'origine, sur le problème maçonnique de la "régularité à l'anglaise", c'est à dire, essayer de comprendre pourquoi l'attrait de ce qui divise en FM semble plus grand que l'attrait de ce qui unit ?

Puis avec l'évolution et la clarification des positions des uns et des autres, cette voie perdait de son objet.

 

Dès lors, retour à ce qui constitue le fond de ma démarche: comprendre la maçonnerie dans une démarche diachronique: en quoi et pourquoi ce que nos aînés ont construit, sont nos fondations.

A partir de 2014, les articles proposés sont donc beaucoup plus structurés, relevant bien souvent d'une recherche originale.

Et donc avec le temps, les choses sont devenues plus construites. Les pages se sont progressivement modifiées. Cependant, un certain désordre y règne encore et c'est fort bien ainsi.

Le lectorat s'est aussi modifié et élargi.

 

Bien sûr, je ne fais pas oeuvre d'historien, je n'en suis pas un. Je suis pas neutre, d'autant plus que la neutralité est souvent le manteau de tout autre chose ! Non, je développe des idées et des données. Certaines sont probablement valables, d'autres plus fragiles.

 

Puis, le cas échéant, par la discussion, elle est modérée, pouvoir développer la thématique traitée, et corriger ce qui a lieu de l'être.

 

Tant l'histoire ancienne, que l'histoire qui s'écrit au jour le jour, fait l'objet de ce blog, car il est vrai que l'une éclaire bien des choses, mais pas entièrement, de l'autre.

 

Aidez-moi à construire :-)

 

Merci,

Christophe de Brouwer

 

" A plaga meridionali ad occidentem nascitur herbula saturnia dicta, 
quam si ad genua fodieris invenis."

 

 

Article suivant.

 

 

Rédigé par Christophe de Brouwer

Commenter cet article
Y
Merci mon TCF pour ton blog extrêmement intéressant<br /> Très fraternellement<br /> yonnel
Répondre
C
Merci. J'en profite pour faire une petite pub au nouveau livre des Barras-Bauer-Dachez, condamnant la guerre des obédiences, à paraître en septembre. Il faudra sans doute encore beaucoup de pierres pour reconstruire un paysage maçonnique plus harmonieux, à la fois respectueux des loges et de leur choix, et surtout des maçonnes et maçons dont les engagements personnels les portent à toujours préférer les &quot;kiss&quot; aux &quot;baff&quot; :-)
J
Lario C. Saqndoval :<br /> <br /> - &quot;Cette histoire est une mouche dans la bouche d'un caméléon<br /> et un caméléon dans la bouche d'un serpent<br /> et un serpent dans la bouche d'une grotte...&quot;<br /> <br /> à ne surtout pas lire au premier degré<br /> mais comme un salut fraternel à ce blog sortant de ses nimbes et de l'ordinaire
Répondre
C
La grotte, n'est-elle que le reflet, déformé, des idées ?